La bio, un truc de néo-ruraux ?

C’est vrai, l’agriculture biologique intéresse davantage ceux qui s’installent « hors cadre familial » qu’ils soient d’origine rurale ou citadine.

De là à dire que les agriculteurs issus du milieu n’ont aucune conscience écologique, il n’y a qu’un pas (que beaucoup franchissent) ! Sauf que ça n’est pas vrai.

En deux jours, j’ai rencontré deux familles de paysans bio, engagées dans le développement du territoire et la relocalisation de l’économie. La cinquantaine aujourd’hui, ces enfants d’agriculteurs ont fait le choix du bio, du local, de la vente directe : Michel, producteur de jus de pommes, de cidre et de viande limousine (vaches) ; Catherine et Hubert, producteurs de brebis limousines et de tricots à partir de la laine de leur troupeau.

Ils n’ont pas eu besoin d’aller faire de longues études en ville ou de lire les théoriciens de la souveraineté alimentaire pour comprendre que la voie productiviste était une erreur et expliquer, avec un bon sens déconcertant, ce qui anime aujourd’hui les réunions des experts en aménagement du territoire.

Ainsi, si Hubert travaille depuis le début de son installation (1981) avec des brebis limousines, une race rustique, alors qu’on encourageait les races à viande (au gigot plus arrondi), ce n’est pas par militantisme mais parce que les limousines sont parfaitement adaptées au territoire, elles se nourrissent des bruyères, elles agnèlent seules et sont très maternantes (moins de boulot pour l’éleveur), elles sont moins fragiles et leur viande est plus savoureuse. Bref, parce que c’est mieux !

Pour eux, le bio-local n’est pas un choix idéologique, c’est juste la meilleure solution qu’ils aient trouvée pour vivre mieux et agir sur leur territoire.

Étiquettes :

2 Réponses to “La bio, un truc de néo-ruraux ?”

  1. Anissina Says:

    Tu as des adresses de sites pour les visiter ?
    Bizelfiques

  2. Emmanuelle Says:

    Michel, c’est Michel Deslandes, il est producteur à Royère (pas royère de vassivière, royère tout court, proche de St Léo).

    Catherine et Hubert, c’est l’élevage Couturier à Gioux : http://www.elevage-couturier-23.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :