Pas de boulot à la campagne ?

Bien-sûr, la Creuse, le Berry ou la Lozère ne sont pas connus pour leurs capacités d’emploi. Bien-sûr, les grosses usines ont déserté les campagnes pour les banlieues et les pays où la main d’oeuvre est moins chère. Mais on peut bosser à la campagne, même si on n’est pas agriculteur.

Je ne vais pas développer ici les nombreuses alternatives qui se développent aujourd’hui pour travailler en milieu rural (création de très petites entreprises, pluriactivité, télétravail, etc. etc.). Simplement citer un exemple. Il s’agit de L’Atelier, à Royère de Vassivière, largement médiatisé (même Glamour en a parlé (!)) mais qui mérite de s’y arrêter de nouveau : ce café-concert-brasserie accueille également une petite boutique et 3 associations, dont l’une gère un espace multimédia à l’étage (l’association CtrlA).

Outre l’activité propre à l’Atelier, un groupement d’employeurs gère les salariés des associations hébergées. Beaucoup travaillent à temps partiel pour pouvoir développer des projets par ailleurs. Chaque mois, c’est entre 15 et 20 fiches de salaires ! Ce qui fait de ce lieu le 2e employeur de la commune après la maison de retraite. Pour un village de 600 habitants, c’est pas rien ! Et ça a été possible parce qu’un groupe d’amis y a cru !

Lire l’article sur L’Atelier paru dans Village magazine en juillet 2006

J’ai également parlé d’eux dans Politis, n=°933, 5/01/2007 « Association de bienfaiteurs »

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :