Apéros de réseau : de l’accueil au lien social

S’il y a bien une action symbolique de la dynamique qui agite le Plateau de Millevaches en Limousin, c’est bien les apéros de réseau. De quoi s’agit-il ?

Parlons tout d’abord du « réseau ». Il s’agit en fait du « Réseau d’acteurs de la montagne limousine », qui rassemble des entreprises coopératives et des assos autour d’un projet de développement local basé sur l’accueil de nouveaux habitants et la création d’activités. Aujourd’hui, ce réseau est animé par l’association De fil en réseaux. Tout habitant peut s’investir dans un groupe de travail (logement, solidarité, auparavant il y en eu sur l’emploi, l’artisanat d’art…). Et chacun est invité à s’abonner à la lettre d’info.

Une fois abonné, vous serez au courant des prochaines formations proposées par Pivoine, vous hésiterez pour votre prochain samedi soir (bal folk à Trasrieux ou concert à l’Atelier ?), vous irez à la présentation d’un nouveau projet de ferme collective, vous vous inscrirez à un stage de danse (trad, contemporaine, capoira, l’embarras du choix !) et vous irez filer un coup de main sur le chantier paille des voisins. Enfin, une fois par mois, vous serez invités chez des nouveaux arrivants : le fameux « apéro de réseau ».

Là, après quelques dizaines de kilomètres (parfois beaucoup… on s’essaie au covoiturage), vous arriverez chez des gens que peut-être vous n’avez jamais vu, la maison sera pleine (ça monte à 50 personnes), des enfants seront en train de courir partout, et vous commencerez à papoter. A la fin de la soirée (apéro est bien-sûr un terme abusif !), vous aurez fait des tas de rencontres.

Du coup, au prochain bal, au stage de danse suivant, au concert à venir, à la prochaine formation, et au marché de samedi prochain, vous connaitrez du monde. Ces gens vous feront connaître d’autres gens. Et ainsi de suite !

Finalement, c’est tout simple : une newsletter, des apéros… Mais ça fonctionne super bien. D’abord parce que les gens qui participent à cette dynamique ont quelques points communs (une vie à la campagne choisie, une tendance écolo, l’envie de faire bouger les choses…). Ensuite parce que tout ne repose pas sur du bénévolat, mais sur des salariés motivés.

Une initiative à reproduire ailleurs, y compris en ville !

Remarque : A propos de la ville, il existe le site peuplade.fr qui crée du lien entre voisins d’un même quartier de grande ville. L’idée est plutôt sympa, après je ne sais pas si ça marche. Les avis sont les bienvenus.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :