La campagne en politique

Un ministère 100% rural

Depuis le dernier remaniement, nous avons notre Ministère de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire.

Il faudra un jour m’expliquer qui fait quoi entre ce ministère et la Diact ! (Délégation inter-ministérielle à l’aménagement et à la compétitivité des territoires, anciennement la Datar. Le changement de nom s’est fait en 2006, faisant apparaître la notion controversée de « compétitivité » des territoires, mais, attention, info de dernière minute, notre nouveau ministre Michel Mercier a demandé à ce qu’on revienne au bon vieux sigle de Datar !  Mais avec une autre signification : Délégation interministérielle à l’Aménagement du Territoire et à l’Attractivité Régionale… L’adresse du site web a déjà été actualisée en datar.gouv.fr )

Mais un ministère autonome sur cette question, plutôt qu’un secrétariat d’état ou un rattachement à un ministère de tutelle, c’est plutôt une bonne nouvelle. Surtout que pendant longtemps, l’aménagement du territoire était rattaché à l’agriculture, ce qui était orientait clairement le milieu rural vers le milieu agricole.

Toutefois l’idée d’inclure l’aménagement du territoire au sein du vaste Ministère de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables (MEDAD), devenu ensuite Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire (MEEDDAT) m’avait semblé pertinente, car comment créer des politiques d’aménagement cohérentes si ce n’est pas en les traitant conjoitement avec les transports, l’énergie etc. ?

Quoi qu’il en soit, depuis le mois de juin, nous avons donc un ministère 100% rural (Espace Rural et Aménagement du Territoire), dirigé par Michel Mercier ; et un Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer (MEEDDM)… et oui, déjà le 3e sigle du ministère de Borloo !

Saluons l’initiative de Mercier de nous demander notre avis via les Assises des Territoires Ruraux, qui se tiennent depuis octobre dernier. Il est encore temps de participer au débat en postant une contribution sur le site alors si vous avez des idées, c’est le moment de les exprimer. Bon, on se demande toujours si ça a une utilité, mais c’est déjà mieux que rien.

Alimentons les régions

Le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche a lui aussi changé de nom, il est devenu le Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche. Là encore, plutôt une bonne évolution de vocabulaire, à condition que cela se traduise dans les orientations politiques. Pour le moment, ce ministère tente de sauver l’agriculture avec un plan d’urgence qui consiste en des prêts aidés et des allègements de charge, rien de révolutionnaire sous le soleil.

Pour espérer le grand virage que nous sommes nombreux à espérer en terme de politique agricole, je vous invite à signer l’appel « Alimentons les régions » :

Pour le droit à une alimentation saine et équilibrée pour tous,
Pour une politique foncière agro-écologique,
Pour l’emploi des jeunes

Peser ensemble sur le débat des prochaines régionales de mars 2010, pour que les élus des régions mettent en œuvre des politiques publiques ambitieuses sur le foncier, l’emploi et le développement de circuits courts : tel est le sens de l’appel «Alimentons les régions».

http://www.alimentons-les-regions.fr/

Initié par Nature&Progrès, Minga et Frères des Hommes, cet appel est soutenu par Réseau Semences Paysannes, Amis de la Terre France, Comité National de Liaison des Régies de Quartier (CNLRQ), Coopaname, Action Consommation, Confédération Paysanne, Réseau Ecobatir, les AMAP d’Ile de France, de Rhône Alpes, du Limousin et de la Région PACA, FNAB, Terre de liens Rhône-Alpes, Fruit Oubliés Réseau, Slow Food France, Agrisud International, Alliance Paysans, écologiste, consommateurs Loire, terre et Humanisme, les AMAP de la Région Nord Pas-de-Calais,Fédération des amap de picardie …

Ah, et au fait, pour info, le nouveau président du conseil de la FAO (L’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, connue pour ses positions en faveur de l’agriculture sans pesticides, locale et vivrière…), c’est Luc Guyau, l’ex-patron de la FNSEA et président des chambres d’agriculture. Le choc des (agri)cultures ? Puisse cette nouvelle fonction ouvrir les yeux de notre exploitant national !

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :