Siffler là-haut sur la colline

La vie à la campagne, c’est aussi sortir se promener dès qu’il fait beau et cueillir quelques fleurs des champs au détour des chemins…

Et nul besoin d’habiter dans la pampa. Ce petit bouquet, je l’ai cueilli en me baladant dans mon village (ou petite ville pour certains, car 2000 habitants), au sortir de ma rue.

Que c’est merveilleux, la campagne, quand le ciel est bleu et le soleil chaud !

3 Réponses to “Siffler là-haut sur la colline”

  1. Perry P Says:

    http://voyages.liberation.fr/week-ends-et-vacances/cinq-clefs-pour-bien-choisir-son-eco-gite

    Libé se met à copier Village ! Rançon de la célébrité ?

  2. Emmanuelle Says:

    Merci de votre soutien ! (j’ai vu votre commentaire sur le site de libé). Je vais très bientôt annoncer le dernier numéro de Village avec mon dossier sur les écogîtes.

  3. Thomas Says:

    La campagne c’est plus tendance !
    Juste un petit mot pour confronter a votre sagacité un sentiment un peu confus mais tenace. Aprés 10 ans passé en Creuse J’ai l’impression que la campagne n’attire aujourd’hui plus du tout. Fini la grande vague du retour a la terre du debut des années 2000, du rêve de la vie dans la petite maison en pierre apparente au milieu des bois.

    Aujoud’hui c’est tout l’inverse: la campagne n’est plus tendance.. je ne cesse de rencontrer de jeunes gens qui ne jurent plus que par la ville. Hors de question pour eux (pour elles) d’être dépendant de la voiture. Hors de question de se fatiguer a faire du bois, un potager, de vivre isolé. Au contraire c’ets la grande mode de la vie communautaire en ville, de « l’éco-quartier » qui sera bien plus ecolo bobo bio que la vie en hameau.. dans l’espace urbain: liberté de circuler en vélo, de sortir le soir, de trouver facilement son AMAP, son petit marché de producteurs « locaux »… alors que la campagne, berk , c’est froid et c’est triste.

    Bref cette tendane ecolo citadine me déroute, m’agace.. mais je la comprends egalement. Comment ne pas vouloir vivre la facilité ?

    Du coup , pour la Creuse, je suis pessimiste: département decidement bien mal barré: y’a qu’a voir les annonces des maisons qui stagnent dans les vitrines des agences immobilieres… et les agences qui ferment a tour de bras. Sans parler des services qui continuent a se faire la malle: plus de radiotherapie ici. POur avoir une vie facile (voir digne d’interet).. les ruraux, citoyens de seconde zone, n’ont qu’a aller vivre en ville.

    Qu’en pensez vous ?

    Cordialement .

    TOm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :