Posts Tagged ‘agriculture intensive’

Remaniement : le grenelle aux oubliettes et la campagne aux agriculteurs

18/11/2010

Fini le super-ministère du développement durable (Hulot est super-énervé). NKM aura à sa charge écologie, dd, transports et logement, mais l’énergie retourne au ministère de l’économie. Zou ! Chez Largarde, sous la houlette d’…Eric Besson !!! Quant à l’aménagement du territoire, il repart à l’Agriculture, avec Bruno Le Maire, ami de la FNSEA… FNSEA qui n’est pas du tout motivée par une PAC verte (Politique agricole commune) comme le montre cet article.

Vive la champs pleins de céréales boostées aux engrais, sans la moindre haie ni la moindre mauvaise herbe !
Vive les usines pétrochimiques qui fonctionnent à plein tube et les réacteurs nucléaires vrombrissants !
Vive la campagne en production intensive, que les ruraux aillent bosser à l’usine ou dans les champs, et puissent tous quitter leurs villages pour construire leur pavillon de banlieue !

Voir la réaction de Greenpeace : Sarkozy-Fillon saison 3

Publicités

Algues vertes, alerte rouge

22/08/2009

Nettoyer les plages avec des fonds publics, mais surtout ne pas remettre en cause notre modèle agricole qui est pourtant la cause mille fois prouvée de cette prolifération d’algues (eutrophisation due aux nitrates des élevages de porc intensifs). Voilà le discours du gouvernement.

Transports routier, agriculture intensive, industrie automobile, pêche… au nom du sacro-sain emploi, aucune remise en question n’est possible. Peu importe que l’on étouffe sous les émissions de gaz à effet de serre, que les nitrates et les pesticides envahissent l’eau, que l’on roule moins en voiture ou que les poissons sont menacés d’extinction à cause de la surpêche.

Il ne s’agit pas de laisser les routiers, les éleveurs de porc hors-sol, les pêcheurs ou les ouvriers automobiles dans la merde, mais de soutenir la conversion des entreprises.

Il est bien possible de convertir une exploitation agricole conventionnelle en bio, il est même possible de changer de carrément de production, d’arrêter le porc pour la chèvre, la pomme ou le blé, que sais-je. Alors pourquoi pas les autres industries polluantes ?

Les sociétés de pêcheurs pourraient-elles devenir transporteurs marins ?

Les routiers conducteurs de train ?

Les industries automobiles, des industries qui fabriquent des bus et des tramways ?

Est-ce si incroyable ?

Ne pourrait-on pas utiliser les fonds publics pour aider les entreprises à se convertir, via des dispositifs incitatifs avantageux (au lieu de dépenser de l’argent à nettoyer les plages tous les ans… ) ?

Comprendre le problème de l’agriculture intensive en 5 minutes

17/12/2008

contenu_chapitre_image_41Ingénieur agronome, Claude Bourguignon est un fin pédagogue. Dans cet extrait du film « Alerte à baylone » de Jean Druon, notre expert explique en 5 minutes pourquoi l’agriculture intensive est une aberration biologique :

http://www.dailymotion.com/video/x1ds9p_alerte

Si vous voulez en savoir plus, d’autres vidéos tout aussi pédagogiques sont visibles sur le site du labo qu’ont créé Claude et sa femme Lydia :

http://www.lams-21.com/gestion_page.php?idrubrique=-3&idpage=8


%d blogueurs aiment cette page :